Ce qui est prévu

Dans le cadre du rajeunissement des forces armées et de la police, le gouvernement envisage d'abord de mettre en retraite les éléments ayant atteint la limite d'âge, « dans le respect de leurs droits sociaux » et, ensuite, de veiller à ce que tout recrutement ou toute promotion respecte les critères de compétence, de moralité et de non-discrimination provinciale, ethnique, tribale ou sexiste.

Ce qui a été fait à ce stade

Au mois de mars dernier, dans plusieurs villes du pays, l’armée a lancé la cinquième vague de recrutement des troupes et d’inscription des officiers et sous-officiers dans différentes écoles et centres de formation de l’armée.