Ce qui est prévu

À l’issue des consultations politiques qu’il a initiées, le président Félix Tshisekedi annonce, le 6 décembre 2020, qu’il lui a été proposé de « consacrer plus de ressources à la prise en charge des victimes d’atrocités ». Cette recommandation est ensuite reprise dans le programme d’actions du gouvernement présenté fin avril 2021. La nouvelle équipe gouvernementale s’engage alors à « prévoir des lignes de crédits pour assurer la réparation des victimes d’atrocités ».

Ce qui a été fait à ce stade

Dans le cadre du projet d'accès à la justice et à la réparation pour les victimes de violation graves des droits de l'homme, l’Union européenne a fait un don au gouvernement de l’ordre de 168 402 656 francs congolais, soit 80 000 dollars. Crédits repris dans le budget 2022.