Ce qui est prévu

Le gouvernement Sama Lukonde s'est engagé à réformer la loi électorale et la loi organique portant organisation et fonctionnement de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Pour ce faire, il faudrait « identifier et modifier les dispositions [de ces deux lois] arrêtées consensuellement à l'issue des concertations politiques ad hoc », peut-on lire dans son programme d'actions.

Ce qui a été fait à ce stade

Déjà en cours d’examen à l’Assemblée nationale avant l’investiture du gouvernement, la proposition de loi organique modifiant la loi organique sur la Ceni n’aura pas fait l’objet des concertations politiques ad hoc annoncées par le gouvernement. Le texte a été adopté dès le 4 juin 2021, avant d’être promulgué le 3 juillet de la même année.
Entretemps, aujourd’hui, une année après son installation, le gouvernement n’a toujours pas convoqué des concertations politiques ad hoc autour de la modification de la loi électorale dont le processus a été enclenché à l’Assemblée nationale le 14 avril 2021.